Fanfictions Yaoi!

Forum de fics yaoi!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une vie bousillée nc17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SevSnape
Nouveau


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Une vie bousillée nc17   Jeu 14 Juil - 14:50

Voila une nouvelle fic... J'étais un peu inspiré pour écrire celle-là et je sais pas quoi en pensé. En tout cas, c'est un slash hp/dm.
Merci de Lire et de me dire ce que vous en pensez.
SevSnape

Rien est a moi.

Titre: Une vie bousillée

Pairing: NC-17

Rating: HP/DM

ATTENTION RELATION ENTRE HOMMES.

POUR CE CHAPITRE? HISTOIRE DURE

Première Partie

Lorsque Harry rentra chez les Dursley ce 30 Juin de sa cinquième année, il redecouvrit l'enfer qu'il avait vécu jusqu'à ses onze ans..en pire.
En effet, son oncle l'avait jeté dans la voiture, puis une fois arrivé au 4,Privet Drive ses affaires furent jetées dans le placard sous l'escalier.

- Pour ta dernière année ici, nous avons décider de te faire un magnifique cadeau.

- Comment ça, oncle Vernon? demanda doucement Harry

- Ce n'est pas compliqué, ce soir une belle surprise t'attend! Pétunia, Dudley préaparez-le... Je vais prendre le nécessaire.

- Oui mon chéri, répondit Pétunia. Toi viens-là, ordonna-t-elle à Harry en lui empoignant le bras.

- Mais qu'est-ce que vous allez me faire?

- Tu vas bientôt le savoir, cousin! Une surprise pour les gens comme toi!

- Que veux-tu dire?

Pétunia et Dudley se regardèrent et le même sourire sadique apparurent sur leur visage.

Ils emmenèrent le jeunes sorcier dans le jardin où se trouvait un cabanon. Dudley tenait fermement Harry pendant que sa mère allait ouvrir la porte.Son cousin le jeta sans ménagement à terre où il tomba sur des outils tranchants, lui coupant les fesses et les arrières cuisses.

Harry grimaça de douleur, mais n'eut le temps de rien faire car déjà Dudley lui tirait le bras pour l'accrocher à une poutre.

- Qu'allez-vous me faire?cria Harry Détache-moi! Détache-moi, crétin!

- Pardon cousin? Ais-je bien entendu "crétin"? Tu sais que je n'aime pas les insultes.

Dudley lui asséna un violent coup de poing au visage, le Survivant ne cria pas mais la douleur qu'il ressentait au niveau du nez lui fit comprendre qu'il saignat du nez. Chose convaincue lorsqu'il sentit le sang couler sur ses lèvres.

Alors que son cousin allait lui en remettre un autre, Vernon entra dans l'abri et ordonna à sa femme de renter; au cas où si une personne viendrait.

- Tu peux rester Dudley. Tu vas voir comment on corrige ses gens anormaux!

Il se tourna vers Harry, et une lueuer de démence s'insinua dans les yeux porcin de son oncle. Il sortit d'un sac plusieurs objets et le premier qu'il prit fut un fouet...d'apres l'ombre que voyait Harry.

Le fouet était normal..des langues de cuir fines s'ouvraient comme une fleur. Bon claquement, bonne marchandise. Lorsqu'Harry entendu le claquement dans les airs, il sursauta. Il sentait qu'il allait regretter d'être rester en vie apres " l'incident " du Ministère.

Allons n'est pas peur mon petit.susurra Vernon. Je ne fais ce que j'aurai du faire quand tu est arrivé dans notre vie!

Et le premier coup partit. Harry sétait tendu un maximum pour ne pas ressentir la douleur qui s'insinuait en lui. Il sentit sa peau se déchirer, s'écarter. Le sang qui coulait sur son dos.
Le deuxième coup plus bas, mais la même douleur. La même déchirure alors qu'une autre s'ouvrait plus ancienne...

Celle d'avoir perdu son second père. D'avoir perdu l'espoir d'être aimé par Lui. une pensée pour une personne qu'il ne reverra plus jamais. Cette déchirure, à l'endroit même du coeur...Personne ne pourra la cicatriser...sauf un miracle.

Et son oncle..sa famille..continue à le fouetter.

Il ne se souvient plus pendant combien de temps il se trouvait dans ce cabanon. Mais son dos le faisait atrocement souffrir. Il avait l'impression qu'aucune parcelle de sa peau n'avait été épargné.
Quand Harry regarda à ses pied, il y vit une flaque de sang...chaud.Son Sang. Le sang de celui qui tuera ou celui qui sera tuer.

Il ricana..puis pleura..Personne ne soucie de lui. Personne n'est venu voir comment il allait. Même ses amis l'avait délaissé. Personne ne devait savoir que le Grand et Magnifique Harry Potter le Survivant se faisait fouetter, battre par sa famille moldue. Personne.
Alors que quelques larmes fuyaient ses yeux, la pote s'ouvrit sur son oncle.

- J'ai un nouveau cadeau, Harry.

Un rire sadique et grave sortit de sa gorge..donnant des frissons à son neveu. Harry baissa la tête, soumis.

Un nouveau fouet. Un fouet comme le premier sauf que ce dernier était un tres vieux fouet. Vernon le trouvait tres jouissif! Au bout des langes se trouvait des crochets. Bien aiguisés.

Et le brun pria Merlin et tous les saints sorciers de le sortir de ce merdier! Mais personne ne répondit à cet appel.

Le premier coup partit et Harry ne pu retenir le cri de souffrane s'échapper de sa gorge. Le premier de sa captivité. Le fouet lui lacérait la peau encore plus férocement que le précédent.

Le sorcier crut que le dernier coup était passé, et il se permit de souffler un peu. Mais il se trompa. Vernon frappa de toutes ses forces sur Harry. Et ce dernier cria tout ses poumons.

Les crochets venaient de se planter sur son flanc droit juste en dessous des côtes. Vernon pris de démence, recommença sur la gauche. Derrière. Devant. un cercle abominable qui se répétait.

Le soir même, les jambes d'Harry ne le soutinrent plus, et il tomba à genoux, se déboitant l'épaule. Il pensait que quelqu'un aurait entendu ses appels, mais rien.
Les larmes coulait à flot et il se promis qu'il se vengerai de ses moldus!
Alors qu'une rage sans nom l'envahissait, il arracha ses mains des cordes, se brulant, se foulant les poignets. Il se leva et se remit les idées en place.

Il ne sentait plus ses jambes mais qu'importe il fallait qu'il sorte! Alors qu'il ouvrait la porte, il sentit le vent frais l'envahir. Il n'était qu'en bosser couvert de sang frais et sécher.. Il regarda autour de lui et trouva ses vêtements en lambeaux...
Faute de mieux il s'essuya tres superficiellement le corps et sortit.

Sa tante avait accroché du linge e il se permit de piquer un t-shirt à Dudley. Il marcha silencieusement dans l'herbe. Il faisait nuit noire et aucune lumière ne passait. Tout le monde dormait et Harry s'échappa de cet enfer.

Il ne savait pas où il allait mais il partait.Il marchait assez vite malgré ses blessures. Il ne vit pas arriver la voiture qui arrivait à sa gauche.

Il traversa la route sans regarder et au même moment deux voitures se rentrèrent dedans au carrefour. Harry s'arrêta se tourna vers la droite.
Il entendit des pneux crissés contre le goudron, il n'eut pas le temps de se retourner que la voiture le percutait de plein fouet.

Harry vola et atterit quelques mètres plus loin. Alors que des personnes couraient vers lui, il tomba dans le noir.

Fin première partie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SevSnape
Nouveau


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Une vie bousillée nc17   Jeu 14 Juil - 14:54

Deuxième partie

Harry était arrivé en avance sur le quai de la voie 9 3/4. Il voulait s'installer au calme sans que les élèves ne lui posent des questions. Il savait que ça disparition n'était pas passé inaperçu dans le monde magique.

Il faut dire que disparaitre pendant un mois sans donner de nouvelles à son "mentor" et à ses amis avaient du inquiétait beaucoup de monde.

Il s'installa dans un compartiment pres de la sortie, évitant le plus possible les élèves. Alors qu'il lisait un livre, il entendit une malle taper contre les marches du train..

Draco Malfoy venait d'arriver par portoloin sur le quai. Il voulait arriver en avance pour pouvoir rencontrer un professeur de la garde de Dumbledore. Il devait absolument parler à quelqu'un. En attendant il serait mieux à l'intérieur car il faisait vraiment à l'extérieur.

Il prit sa malle et se dirigea vers le train. Il monta les quelques marches et tira ses affaires derrière lui. La malle tapa dans toutes les marches.

- Foutu malle! Tu peux pas être moins lourde! Tous ces bouquins aussi! râla le blond. Il commença à regarder la ligne de compartiment qui s'offrait à lui alors qu'il se disait que le premier serait parfait.

- Potter?

Ledit Potter leva la tête et tomba sur les deux prunelles argentées de Malfoy.

- Que fais-tu là? Tes moldus t'on lâché plus vite? ironisa le Serpentard. Mais j'oubliait..Monsieur le Survivant c'est permis une virée pendant un mois!

- Tu sais, Malfoy, quand on ne connait pas la vérité, il vaut mieux se taire, dit Harry d'une voix douce. Je te pardonne pour cette fois, mais seulement aujourd'hui.

- Tu as bien changé, Potter...

- Si tu le dis. répondit toujours doucement le brun. Tu restes plantez là où tu te décide à bouger? demanda le Lion en regardant son bouquin.

Malfoy regarda sa malle et la place en face du brun. Il mit sa malle sur le filet et s'assit en face du brun.
Alors que Potter leva un sourcil, mais le nez toujours dans le livre, Draco répondit à la suestion muette.

- Je voulais me mettre dans ce compartiment. On peut le partager, non?

- Si tu es sur de tenir, Malfoy. Il n'y a aucun problème.

Deux heures étaient passées alors que le train commençait à partir. Beaucoup d'élève furent surpris de voir les deux princes ensembles mais les regards du blond les firent tous fuirent.

- Arrête, un jour ils vont vraiment avoir peur et n'oseront même plus venir me voir! Ils penseront que je suis devenue comme toi!

- Comment ça, comme moi? demande Draco

-Un garçon mignon mais froid, distant, sans cœur et j'en passe.

- Tu me trouve mignon?

- C'est ce que tout le monde dit.

- Toi tu en penses quoi?

- Je n'ai pas le droit de penser Malfoy.

La dernière phrase de Potter laissa Draco sur ses pensées. Oui, Potter avait bien changé.. Mais pourquoi ce changement...

Fin deuxième partie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SevSnape
Nouveau


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Une vie bousillée nc17   Jeu 14 Juil - 14:55

Troisème partie

Ron et Hermione parcouraient tous les compartiments à la rechercher d'Harry. Ce dernier ne leur avait envoyer aucune nouvelles de tout l'été, et il était évident que ses deux meillleurs amiss s'inquiètent à son sujet.

- Mais où est-il? ronchonna Ron

- Je ne sais pas Ron... Mais il nous reste encore l'avant du train à faire... Et puis, on le verra surement à Poudlard.

- Mouais...

Alors qu'ils se remirent en marche, Ron reprit la parole.

- Hermione, tu n'as pas trouver bizarre de voir la bande à Malfoy sans Malfoy?

- Hein?

- Tout à l'heure nous somme tombé sur ses acolytes, et il n'y avait pas Malfoy avec eux! Me demande bien où il se cache le bougre! Manquerait plus qu'il soit avec Harry

- Mais pourquoi il serait avec Harry? Et pourquoi tu dis des choses que tu ne dis pas habituellement? demanda la brunette.

- Je dis ce que je pense!

- Nan! D'habitude, tu te contentes de dire des choses...comment dire.. moins intelligente que moi! Et là...Eh bien c'est l'inverse!

Ron Weasley et Hermione Granger se regardèrent ... Puis Ron lui sourit et chuchota:

- On doit chercher Harry.

Ils reprirent leur recherche.

Malfoy et Harry étaient tous les deux en train de lire, lorsque le brun ferma d'un coup sec son livre. Le blond leva les yeux vers lui, un sourcil relevé montrant son inconpréhension.

Harry ne fit comme s'il ne l'avait pas vu et entreprit de rédiger une lettre. Ce qui enerva rapidement le lion à cause du roulis du train.

- Autofixe papiere.

Le brun regarda Malfoy et celui-ci reprit sa lecture comme-ci de rien était.

"Cher Dumbledore,

Je vais bien et je souhaiterai juste une faveur pour mes dernières années à Poudlard.
Je voudrais un appartement privé. Ne me demandez pas pourquoi j'en suis incapable à ce jour de vous en expliquer les vrais raisons.. Mais officiellement pour ma connexion avec Voldemort.

Sincèrement,

H. Potter"


Il sortit Hedwige de sa cage la caressa et l'envoya donner la lettre au directeur.

- Pourquoi lui avoir écrit, tu peux pas lui demander quand on y sera?

- Nan, Malfoy. Il aurait voulu me sortir les vers du nez. Je ne veux plus de ça.

- Tu as bien changé, Potter.

- Peut-être Malfoy. Enfin que pour une personne.

Fin troisième Partie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie bousillée nc17   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vie bousillée nc17
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je me suis bousillé un oeil!!!
» [Mini-Jeu] Cékikiladi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanfictions Yaoi! :: Harry Potter-
Sauter vers: