Fanfictions Yaoi!

Forum de fics yaoi!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 (Akito/Yuki) Amour véritable!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loriane
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: (Akito/Yuki) Amour véritable!   Mar 5 Juil - 18:17

Amour véritable



Yuki marchait dans les corridors du manoir le regard vide, ne faisant pas attention à ce qui ce passait autour de lui.

Il avait du mal à accepter, à croire, que ce qu’Hatori leur avait dit était vrai, que c’était réel, que ça allait arriver bientôt.



Flash-back.



Il était à table encore en train de se disputer avec Kyo pendant que Tohru essayait de les calmés et tout ça sous les remarques perverses de Shigure et Ayame, qui s’était inviter tout seul comme d’habitude. Une soirée comme les autres, normale en somme. Et puis Hatori est arrivé.

Il avait mangé un peu des petits plats de Tohru puis il s’était levé et avait annoncé d’une voix blanche, sans émotion :



« Akito va…enfin… c’est pour bientôt… il ne lui reste que deux semaines. »



Tous s’étaient tus à cette annonce et Yuki avait couru jusqu’à sa chambre.



Fin du flash-back



Il y était resté enfermé durant 3 jours, ne sortant pas même pour manger ou faire autre chose. Puis un jour il est parti de la maison et se retrouve où il est maintenant : dans le manoir Sôma, se dirigeant vers les appartements d’Akito. Arrivé devant sa porte, il frappa deux fois.



« Entré » : dit Akito.



Yuki entra dans la chambre, mais comme il ne vit pas Akito, il alla voir dehors. Il était assis sur la terrasse, à même le sol, un oiseau sur la main.



« Bonjour Kuréno » : dit Yuki en arrivant vers eux.



L’oiseau regarda Akito qui d’un signe de tête lui ordonna de partir. Il s’envola.



« Bonjour Akito, Kuréno n’est vraiment pas sociable » : dit Yuki en s’asseyant à côté de lui.



« Hum… Pourquoi est tu là ? » : Demanda Akito sans le regarder.

« Hatori nous a prévenus » : annonça Yuki en fixant le visage impassible de son chef de famille.

« Et alors ? » : répondit Akito en observant le ciel.

« Et… et j’ai peur. »

« De quoi ? »

« De pleins de choses… j’ai peur pour moi, pour les autres, pour notre avenir sans toi et j’ai aussi peur pour toi. »

Akito ne répondit rien face à cette déclaration. Yuki soupira.

« Akito, existe-t-il un moyen pour annuler la malédiction, ou au moins pour que tu puisses rester parmi nous ? »

« Pourquoi veut tu me sauver Yuki ? Tu devrais être content comme les autres. Ton sadique chef de famille va mourir, tu devrais en être heureux. Surtout toi, après tout ce que je t’ai fait quand tu était petit » : demanda Akito en le regardant dans les yeux.

« Parce que tu es de ma famille et parce que je t’aime malgré tout ce que tu ma fait subir, j’ai compris » : déclara Yuki en s’approchant de lui.

« Qu’as-tu compris ? »

« J’ai compris pourquoi tu agissais si méchamment avec nous. C’est pour qu’on te déteste et que l’on ne te regrette pas quand tu partiras. » : Dit Yuki en se laissant tomber dans les bras de Akito.

« Oui, en effet, c’est pour cette raison » : avoua Akito en le serrant contre lui.

Il se mit à caresser doucement les cheveux argentés de la souris, pendant que cette dernière avait le visage dans son cou.

« Tu n’as pas répondu à ma question, Akito. Est-il possible de briser la malédiction et de te sauver ? »

« Oui, il existe bien un moyen » : soupira Akito.

« Lequel » : demanda Yuki avec une lueur d’espoir.

« Cela ne servirait à rien que je te le dise, ce n’est pas réalisable » : dit Akito en repoussant doucement Yuki.

« S’il te plaît. Je t’en supplie, dis le moi. Dis moi comment te sauver, je ferais n’importe quoi pour pouvoir te sauver » : déclara Yuki en le fixant dans les yeux et tenant ses épaules.

« D’accord, je vais te le dire… pour que la malédiction s’arrête, il faut que… j’ai un rapport sexuel » : dit Akito en souriant quand il vit le visage de Yuki face à cette annonce.

Soudain un “pouf” retentit et une fois la fumée dissipée, il y avait une petite souris au milieu d’un tas de vêtement, à la place de Yuki. Akito se mit à rire en prenant la petite souris dans ses mains.

« Arrête, Akito ! Ce n’est pas marrant » : dit la petite souris qui était surprise de le voire rire.

« C’est parce que Shigure, Hatori et Ayame se sont, eux aussi, transformés quand je leur ai dit. »

« Ils sont au courant ? »

« Bien sûre ! » : soupira Akito.

« Mais…Mais pourquoi ne l’as-tu pas…fait avec eux ? » : demanda Yuki, qui reposait sur le ventre de son chef de famille.

« Comme Shigure et Ayame sont ensemble et que Hatori a eu une relation avec sa secrétaire, ça ne serait pas possible avec eux, car il faut que je le fasse avec une personne vierge » : expliqua doucement Akito, en caressant la souris.

Yuki se tue pendant quelques secondes et il trouva une solution. Au même moment un “pouf” se fit et il repris forme humaine.

Il était à genoux, les hanches de Akito entre ses jambes, complètement nu.

« Dans ce cas, il n’y a pas 36 solutions » : déclara Yuki.

« A quoi penses-tu ? » : demanda Akito, en fixant le jeune homme en tenue d’Adam qui était assis sur son ventre.

Pour répondre Yuki se pencha vers Akito et posa délicatement ses lèvres sur les siennes. Ils se séparèrent au bout de quelques secondes.

« Non, il en est hors de question ! » : répliqua Akito qui avait compris qu’elle était la solution de Yuki.

« Pourquoi ? » : demanda l’adolescent.

« Je ne veux pas le faire avec une personne par obligation et puis tu mérites mieux. »

« Tu as tort ! Si je veux le faire ce n’est pas par obligation ou pitié, j’en ai envie…j’ai envie de toi depuis longtemps, Akito » : avoua un Yuki un peu rouge.

« Yuki, si on le fait, ça ne sera pas un coup comme ça. Tu seras lié à moi, pour la vie » : déclara le chef de famille.

« Alors j’accepte d’être avec toi jusqu’à la fin de ma vie » : dit Yuki avant de l’embrassé tendrement.



La souris sentis des mains la prendre sur les hanches et la serrée contre un corps fin. Yuki commença à défaire le kimono de Akito en l’embrassant passionnément. Il remarqua alors que son corps réagissait plutôt facilement aux douce et précise caresses de son chef de famille. Quand il senti des doigts fin taquinés ses tétons alors qu’une merveilleuse bouche parcourait son cou tendrement, Yuki ne put se retenir de gémir tout en sentant une grande chaleur provenant de son corps, se répandre dans son entrejambe.



De son côté, Akito ne restait pas inactif non plus. Une fois son vêtement enlevé, il ressentit un frisson de pur plaisir quand son corps nu entra en contact avec celui de son maudis.

Quand leurs érections se frottèrent du bout du gland, ils arrêtèrent leur bonheur.

Akito allongea doucement Yuki et lui présenta deux doigts que ce dernier lécha voluptueusement alors qu’ils se frottaient l’un contre l’autre frénétiquement. Le Dieu du Junishi fit descendre ses doigts, préparés, vers l’intimité de la souris et la pénétra lentement. Face à cette violation de son intimité, Yuki cria de douleur mais cette sensation fut vite remplacée un désir sulfureux. Akito observa son amant se tortillé de plaisir sous ses doigts et ne pouvant plus attendre, les remplaça par quelque chose de plus volumineux.



Comme Yuki avait été bien préparé, il ne ressenti aucune douleur face à l’intrusion d’Akito en lui. Ce dernier attendit que la souris s’habitue à lui puis commença de lents va et viens qui se répercutaient dans la prostate de cette dernière, la faisant crier de pur plaisir. Yuki se mit à bouger ses hanches en même temps que le bassin de son amant, pour qu’il soit encore plus profondément en lui.



Akito était au bord de la jouissance, il n’avait jamais ressentit un plaisir pareil, et sachant qu’il ne tiendrait pas longtemps, il prit le membre douloureusement tendu de son compagnon et le masturba frénétiquement. Dès que Yuki sentit cette caresse, il éjacula en de longs jets nacrés sur leurs ventres brûlant de plaisir. Akito, après un dernier mouvement, se libéra de sa jouissance dans l’antre de la souris.



Au moment où ils atteignirent le septième ciel, ils se crièrent mutuellement qu’ils s’aimaient. Soudain, ils virent des sphères grises et noires sortirent de leurs corps. Ces sphères furent rejoins par douze autres sphères de différents couleurs puis elles se mirent à tournées en cercle de plus en plus vite avant de fusionnées en une seule boule multicolore qui explosa brusquement.



Devant cette scène, les deux amoureux avaient observé ce phénomène en silence.

« Akito…est ce que ça veut dire ce que je pense ? » : demanda Yuki.

« Oui mon ange, je suis sauvé. Nous sommes tous sauvés, grâce à notre véritable amour la malédiction du zodiaque chinois à été détruite. » : Dit Akito en l’embrassant, tout en pensant à leur futur avenir.



Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(Akito/Yuki) Amour véritable!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TEST D'AMOUR VÉRITABLE
» Myosotis ou Amour véritable
» [CLOS] « Amour, amour ! Ton véritable nom est jalousie. » [Davos]
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» De l'amour à la haine,pourquoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanfictions Yaoi! :: Fruits Basket-
Sauter vers: