Fanfictions Yaoi!

Forum de fics yaoi!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 (Severus/Harry) Sous les cerisiers blanc!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loriane
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: (Severus/Harry) Sous les cerisiers blanc!   Mar 5 Juil - 18:24

Sous les cerisiers blanc





Chapitre 1



« Harry, dépêche toi ! » : dit Ron en courant dans les couloirs de Poudlard, tout en mangeant le reste de son déjeuner.

« J’arrive ! » : répondit ce dernier, en suivant le rouquin, dans les sombres cachots de l’école des sorciers.

« C’est pas trop tôt ! Vous vous seriez fait disputer si vous étiez arrivé en retard pour le premier cour de Potion de l’année » : les réprimanda Hermione, en les voyant arriver vers elle à toute vitesse.

A peine avait-elle fini sa phrase que la porte de la salle de classe de Potion s’ouvrit.

« Entrez ! » : ordonna le Professeur Rogue, avant de s’installer à son bureau.

Le trio s’assit à leurs places habituelles, c'est-à-dire, au fond de la classe.

« Même si les vacances son terminées, je ne pense pas que cette pose ait arrangée les capacités de certains d’entre vous. Et, comme vous êtes tous en septième année, ce qui relève du miracle pour la moitié de cette classe, n’oubliez pas que vous passerez vos ASPIC à la fin de l’année.

Sachez que pour rester dans cette classe, et espérer obtenir une mention en Potion, je ne prendrais que ceux qui ont travaillés l’année dernière et durant les vacances. C'est-à-dire les meilleurs, ce qui est loin de concerner la majorité d’entre vous. Alors pour mesurer votre niveau et savoir si vous resterez dans cette classe cette année, vous allez me remplir ce questionnaire, qui est noté et comptera dans votre moyenne finale de fin d’année.

Bien, vous pouvez commencer dès que j’aurais posé toutes les copies » : annonça le Professeur en défilant entre les tables, dans un tourbillon de cape noir, tout en donnant les sujets.



Dès qu’Harry eut la feuille devant lui, il soupira de désespoir. Mais après l’avoir lue, il vit que le sujet était justement ce qu’il avait révisé durant le voyage dans le Poudlard Express, hier soir.

Son anniversaire avait eu lieu il y a deux jours et il avait fêté ses 18 ans chez son meilleur ami Ron et sa famille, ainsi que sa victoire sur Voldemort, un peu avant la fin de l’année scolaire de sa sixième année.



A peine quarante minutes plus tard, il avait fini son devoir et il savait qu’il serait parfait. Ainsi il allait pouvoir suivre les cours de Potions, et obtenir une mention pour devenir Auror. Le Survivant soupira de bien-être et laissa son regard vagabonder dans la classe, ainsi que son esprit.

Il était perdu dans les méandres de sa pensée quand il se rendit compte qu’il fixait Rogue, qui était en train d’écrire quelque chose sur son bureau. Il observa le visage de son Professeur.

Harry en tira alors la conclusion que Rogue n’était pas aussi laid qu’il le pensait, il était même assez charismatique et son côté obscur et mystérieux lui donnait aussi un certain charme.



Celui-qui-a-Survécu arrêta alors de penser.



< Je suis pas bien moi ! J’ai du perdre des neurones durant mon combat contre Celui Que J’ai Tué Avec Un Avada Kedavra Entre Ses Deux Yeux De Face De Serpent Voldemort. Depuis quand est-ce que je me mets à mater des mecs ? Surtout Rogue ! Je ne suis pas gay car je suis sorti avec Cho en 5eme année. Et puis mettre les mots “Rogue” et “charme” dans la même phrase est une offense à toutes les langues qui existent sur Terre, sauf peut-être celle des Gobelins et des Orques. Mon esprit à divaguer et puis c’est tout, y a pas à s’inquiéter. >



Il attendit la fin du cours, et quand Rogue leur permis de partir, il se rendit à la salle Divination.



----------------------



Après son speech de cinq minutes, Séverus alla s’asseoir à son bureau. Il était assez content de voir la tête de ses élèves, notamment ceux de Gryffondor, face à ce discours. La plupart d’entre eux avait fait une tête d’enterrement à la fin de sa tirade et devant don devoir surprise. Le soupir que Potter avait poussé en signe de désespoir était particulièrement plaisant.



Il se mit à le détailler pendant que la célébrité du monde sorcier s’activait sur son devoir et le Professeur paria qu’il aurait encore un T, comme d’habitude. Il regarda son visage pendant qu’il écrivait et remarqua que Potter avait changé. Les traits de son visage étaient plus marqués et plus durs, c’était probablement dut à la guerre. Cela lui donnait un air de maturité ainsi qu’une certaine élégance.



Séverus, horrifié, se rendit compte de la tournure que prenaient ses pensées.



<Ca y est, à force de me prendre des Doloris par Celui Qui S’est Fait Tué Par Potter Grâce à Un Avada Kedavra Bien Placé Dans Sa Face De Monstre, je suis devenu cinglé. Qu’est-ce qui me prend de regarder des hommes, surtout le fils de mon (ancien) pire ennemi ? En plus que je suis pas homo, vu qu’il aurait presque pu être mon fils si sa mère avait voulu de moi. Mais comme tous ces crétins de Gryffondors lui courraient après, elle a choisie cet idiot de James Potter. Puis franchement, “Potter” et “élégance” dans une même phrase, c’est une injure, une saleté à toute forme de langage. Je suis trop stressé ces derniers temps, ça doit être à cause de ça. C’était juste un égarement de mon subconscient, j’ai pas encore à proposer ma candidature pour une chambre à St Mangouste.>



Il écrivit le plan de ses prochains cours et attendit la fin de celui-ci pour aller voir Dumbledore.



Chapitre 2 :



Harry, accompagné de Ron, monta l’escalier de la tour de Divination. Dès qu’il ouvrit la porte de la salle de classe, il commença à suffoquer à cause des vapeurs provoquer par l’encens que la Prof de Divination faisait brûler.

« Bonjour les enfants, installez-vous vite pour que nous puissions voyager dans l’immensité de l’avenir » : les salua le Professeur Trelawney en leur souriant. Ne changeant pas leurs vieilles habitudes, les deux compères partirent s’assoirent dans les fauteuils du fond de la salle, devant une boule de cristal.

« Je te parie une chocogrenouille, que même si tu as tué Voldemort, elle va quand même prédire que tu vas mourir atrocement » : souffla Ron à l’oreille d’Harry.

« Pari tenu, mon vieux » : lui répondit Harry en tapant dans la main levé de son meilleur ami.



Une fois que tous les élèves furent assis, le cours commença.

« Bien, vous allez vous penchez, chacun votre tour, devant la boule de cristal posé devant vous, et vous ouvrirez votre esprit ainsi… »

« M’énerve, le cours viens à peine de commencer et je m’embête déjà. Si ça continu, je vais faire comme Hermione, et lâché ce cours débile » : se plaignit Ron, pendant qu’Harry se penchait sur la boule.

« Et tu prendrais quoi comme matière à la place de celle-là ? » : lui demanda Le Survivant.

« Probablement l’Etude des Moldus, car comme ça, vu que toi et Hermione vous y vivez et vous connaissez bien ce monde, vous pourriez m’aidé si j’y arrive pas. Et puis c’est mon père qui serait content. Remarque, il me piquerait probablement mes cours. »

« Remarque aussi que si tu voulais arrêté ce cours, il fallait le faire en troisième année, et que la Divination est une matière obligatoire pour devenir Auror » : lui dit Harry qui plissait des yeux pour apercevoir quelque chose dans la boule de cristal.

« C’est vrai, mais avoue quand même que ce cours est très chiant. »

« T’as raison, là j’approuve totalement Ron, y a rien de plus ennuyeux que ce cours. »

« Si, le cours de Potion est pire et cent fois plus emmerdant. »

Harry n’eut pas le temps d’affirmer la remarque de son ami, car le Professeur de Divination arriva à leur table.

« J’ai l’impression que je vais pas tarder à gagner mon pari » : dit Ron.

« On va pas tarder à le savoir, voici la Prof qui arrive » : déclara Harry.

« Qui est-ce qui regarde la boule, les garçons ? » : leur demanda Trelawney.

« C’est Harry, Professeur » : s’empressa de dire Ron, qui souriait face au regard noir de son ami.

« Allons donc voir ce que vous réserve l’avenir, jeune homme. »

A peine fut-elle penchée sur la boule qu’elle poussa un cri.

« Harry va mourir, c’est ça ? » : demanda Ron, plein d’espoir.

« Oh non, c’est tout le contraire » : répondit Trelawney.

« Comment ça : le contraire ? Qu’est-ce que vous avez vu ? » : S’inquiéta Harry.

« L’amour mon garçon, a frappé à votre porte. Ce sera dur, difficile et vous allez souffrir, mais à la fin vous serez heureux » : déclara le Professeur avant de s’éloigner.

« Bon, d’accord, je te dois une chocogrenouille » : réussi à dire Ron à travers son fou rire.

« Hum… » : Fit Harry, qui était plongé dans ses pensées.



POV de Harry.

< L’amour a frapper à ma porte, hein ? C’est pas croyable, chaque années, avant ma victoire sur Voldy, elle prédisait que j’allais mourir dans d’atroce souffrances. Et maintenant elle me sort que je vais souffrir et être heureux en amour en même temps.

Remarque, après avoir eu une enfance misérable chez les Dursley et le plus grand des Mage Noir aux fesses dès ma naissance, c’est vrai que je mérite bien un peu de bonheur. Encore faut-il que je croie ce qu’elle a dit, mais bon, elle a déjà fait une prophétie qui c’est vraiment réalisé, alors peut être que cette vieille chouette à raison, tout compte fait.

Mais vu que je suis intéressé par personne en ce moment, alors qui est mon futur amour ? Bof, je verrais bien plus tard, et elle n’a pas précisée quand ça arrivera de toute façon, si ça se vérifie un jour. Voyons ce que dit l’avenir pour Ron.>



Il regarda ce qui se passait dans la boule de son ami, et le reste de la journée se déroula tranquillement.



-------------------------



Séverus marcha rapidement vers la statue du bureau de Dumbledore, en faisant mouvoir sa cape derrière ses pas comme seul lui savait le faire et en effrayant un ou deux élèves au passage.

« L’hippogriffe met le chocolat dans le papier d’alu » : dit Séverus, exaspéré par les mots de passe débile de son Directeur, qui change chaque fois qu’il apprend le nom d’un nouveau bonbon ou imagine une phrase sensée être marrante.



La statue se décala et Séverus monta l’escalier en colimaçon qui l’amena au bureau de son vieux et unique ami, vu que tous les autres étaient en vacances prolongés à Azkaban.

L’ancien Mangemort était sur le point de frapper à la porte, mais juste avant que sa main ne touche la porte, il entendit Albus lui dire d’entrer. Il entra et voulu lui demander comment il savait qu’il allait venir mais Dumbledore ne lui en laissa pas le temps.

« Asseyez-vous Séverus, voulez-vous un bonbon au citron ? Ou bien une tasse de thé ? » : lui demanda le vieux sorcier en souriant.

« Une tasse de thé me suffira Albus, merci » : dit Séverus en s’asseyant dans un fauteuil situé devant son ami, qui semblait être là exprès pour lui.



D’un mouvement de baguette, Dumbledore fit apparaître deux tasses, une théière, du sucre et, comme par hasard, les chocolats préférés de Séverus.

« Servez-vous mon ami » : dit Dumbledore en servant le thé.



Tout en se servant, Séverus se demanda si y avait quelque chose qu’Albus ne savait pas sur son Maître des Potions.

« Merci Albus » : dit Séverus pour la deuxième fois, en prenant sa tasse ainsi qu’un petit chocolat en chemin

« J’ai l’impression que cette année sera plus calme que les autres, n’est-ce pas mon cher Séverus ? »

« Sincèrement, je ne pense pas. Par rapport à ce qui s’est passé juste avant les grandes vacances, je pense, au contraire que les élèves seront encore plus dissipés cette année » : affirma Séverus en croquant dans un de ces délicieux chocolat.

« Oui, probablement, mais c’est parce que la mort de Tom et le fait qu’il n’y ait plus de danger qui pèse sur Poudlard, les soulagent.

Ils pourront, pour la première fois depuis six ans, avoir une année scolaire normale. Laissons les fêtez cela par un peu moins de restriction du côté des règlement de l’école » : dit Dumbledore en le fixant dans les yeux.

« Hum…on verra. Mais il faut quand même qu’ils travaillent, beaucoup d’entre eux passeront des examens à la fin de cette année de “relâchement”. »

« Bien sur, bien sur. Et vous Séverus qu’allait vous faire cette année ? »

« Comme avant le retour du Seigneur des Ténèbres, Albus. Je vais reprendre mes habitudes. »

« Pourquoi donc ne chercheriez vous pas quelqu’un avec qui passer le reste de votre vie ? Avec tout ce que vous avez vécu ces dernières années, vous méritez bien un peu de bonheur et d’amour dans votre vie, mon ami. »

En entendant cela, Séverus faillit s’étouffer avec son thé.

« Franchement Albus, je n’ait vraiment pas envie de former une famille avec quelqu’un, ma condition de célibataire me convient très bien » : dit Séverus qui avait quand même commencé à rougir légèrement.

« Après tout c’est vous qui voyez, moi je souhaite juste vous voir heureux » : déclara Dumbledore en prenant un bonbon au citron.

« Je vous remercie de vous inquiétez autant pour mon “bonheur”, mais je vais très bien. Et je vous assure que je suis parfaitement heureux » : affirma Séverus en trempant distraitement un chocolat dans son thé.

« Bon, dans ce cas, tout va bien, dans le meilleur des mondes » : dit Dumbledore malicieusement, avec un regard brillant, derrière ses lunettes en formes de demi-lune.

« Tout à fait, et vous, qu’allez vous faire durant “année festive” ? » : lui demanda Séverus.



Après avoir écouté le débat du Directeur, sur le fait qu’il y aurait peut-être cette année des bonbons au citron à chaque repas, le Professeur et Maître des Potions de Poudlard alla s’enfermer dans ses appartements, et réfléchis à ce que ce vieux fou lui avait dit.



POV de Séverus

< Me mettre avec quelqu’un et finir ma vie avec cette personne ? Où Albus est-il allé chercher cette idée encore plus saugrenue, que toute celles qu’il m’a sortie jusqu'à aujourd’hui ? Bon, il a peut-être pas tort, après tout ce que j’ai vécu, je mérite bien un peu de bonheur dans cette horrible vie. Mais de penser au grand amour, là, il abuse. Qui voudrait de moi, de toute façon ? Le fait d’être un ancien Mangemort et espion pour l’Ordre du Phénix, ne va pas m’arranger. C’est même plutôt le contraire, avec mon visage hideux, plus toutes ces cicatrices qui ornent mon corps grâce aux “bons soins” de ce fut Voldemort. Plus jamais quelqu’un ne me touchera, alors l’amour, c’est même pas la peine d’y pensé ou d’espérer.>



Le reste de la journée de Séverus se déroula sur ces tristes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loriane
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: (Severus/Harry) Sous les cerisiers blanc!   Mar 5 Juil - 18:24

Chapitre 3





«Bonne nuit les mec» dit un Harry en pyjama, en se glissant sous les couvertures de son lit.» «Bonne nuit Harry»lui répondit Ron, Neville, Dean et Seamus qui se couchèrent en même temps que lui.



Au bout de quinze minutes, le héros du monde des sorciers s’endormit, et commença à rêver. Il imagina qu’une personne était avec lui dans son lit de Gryffondor, et il eut tout d’un coup chaud, très chaud. Il voyait des lèvres parcourir son visage son coup, pendant que deux mains puissante retraçait les courbes de son corps.



Le survivant laissa ses mains voyagées sur son corps en de douces caresses, après avoir poussé son haut de pyjama vers le haut de son corps tremblant et en sueur.

Ses doigts agiles taquinèrent ses tétons dressés de plaisir, alors qu’une immense chaleur mêlée de plaisir se faisait sentir dans le bas de son corps. Ses mains descendirent le long de ses hanches et se faufilèrent sous le bas de son pyjama.



Harry ne pu retenir un halètement de plaisir quand ses mains frôlèrent son membre douloureux gorgé de plaisir.



Dés que ses mains se saisirent de son sexe, il se libera en longs jets brûlants sur son ventre et dans ses draps.



Il se rendormit immédiatement dans ses draps recouverts de son plaisir, avec un sourire de pur bonheur sur le visage.



Le lendemain matin, Harry fut surpris de voir les quatre visage de ses camarades, penchés au dessus de lui.



«Alors Harry, c’était qui ? dit Neville en souriant bêtement

«Hum …Quoi ? Qu’est ce qui se passe ? » demanda Harry qui ne comprenait rien, l’esprit encore dans le brouillard de son sommeil

«Tu veux bien nous dire, qui était l’heureuse élue, Harry ?» fit Ron avec un sourire pervers sur le visage.

«HEIN, Mais qu’est ce qu’il y a ?«Redemanda Harry qui commençait à avoir mal à la tête

«Oh arrête, on t’as tous entendu cette nuit»déclara Seamus en rigolant.

«Mais de quoi vous parlez»s’énerva Harry

«Bah…de ça»dit Dean en désignant le drap à son entrejambe.



Harry se releva, et en voyant l’état de ses draps,devine écarlate de honte.



«Alors , c’etait qui ?» redemanda Neville.

«Heu,…, je sais plus» mentit Harry en descendant de son lit.

«Ah. Si tu t’en rappelle préviens nous, d’accord, et je te conseille d’aller donner tes draps tout de suite au elfes de maisons, a moins que tu ne veuille dormir sans couverture ce soir» lui dit Ron en retournant vers son propre lit.



Mais pendant qu’Harry s’habillait et prenait ses draps, il ne l’écoutait pas car il se souvenait parfaitement de son rêve en réalité.





Pov Harry





< Oh mon dieu ! C’est pas vrai ! C’est pas possible, j’ai quand même pas rêver de… de… d’un HOMME !?

A l’évidence…si. Suffit de voir l’état de mes draps et de mon excitation de cette nuit.

Bon, après tout c’est pas si grave que ça et c’est vrai que je dois avoué que les filles ne m’intéressent pas, je dois même dire que si moins me plaisait,c’est parce qu’elle a un look de garçon manqué.

Alors ok, je suis…Gay. Je ne peux nier ce fait.

Mais maintenant, la questions que je me pose est : ? Sur qui j’ai fantasmé comme un chien en rut cette nuit ?? la seule chose que je me rappelle c’est que c’était un homme âgé avec des mains totalement sublime, et une voix superbe…

Mouai, ce n’est pas avec ces détails que je vais réussir à savoir qui c’était.

Mince, faut que je me dépêche si je veux avoir le temps de manger avant d’aller en cour >





Fin Pov Harry





Cette nuit là, après avoir noyer son chagrin en vidant une bouteille de moins, le professeur de potion de Poudelard eut une nuit assez agitée. Dés que Severus se glissa entre les draps de son lit, il s’endormit et alla dans le pays des songes.



Il se voyait avec une personne, allongé à coté de lui dans son lit.



Il imagina qu’une main se promenait sur son torse couvert de cicatrice, alors qu’une jambe se glissait entre les siennes pendant que des lèvres parcouraient son visage.



Quand celles –ci arrivèrent à sa bouche, Severus passa ses doigts dans ses cheveux ébouriffés.

Severus pressa son corps contre celui de l’inconnu.



L’ancien mangemort commença à caresser son torse tout en torturant délicieusement ses tétons dressés de plaisir, alors qu’une autre partie de son anatomie se réveillait, il eut soudainement très très chaud.



Il fit descendre ses mains le long de ses hanches, et retira son boxer.



Ses doigts gracieux se mirent à effleurer son gland rougi de plaisir et quand ses mains se saisirent de son membre douloureux, il éjacula en long jets nacrés sur son ventre et ses couvertures.



Il se rendormit dans son lit couvert de son lait, avec un sourire de sérénité sur le visage.

Quand il se réveilla au petit matin, il fut étonné de voir son corps et sa couche couverte de son sperme.



Puis, les événements de la nuit lui revinrent en mémoire.





Pov de Severus





< Génial manquait plus que ça.

Je ne suis pas un de ces ados bourré d’hormones pourtant, et c’est plus de mon age de faire ce genre de chose.

Hé merde !

C’est quoi ce délire !?

Qu’est ce qui m’a pris de…de…de fantasmé sur…un HOMME !?

Je sais que je suis en manque de sexe, et puis les rares femmes que j’ai eues dans mon lit ne me faisaient pas beaucoup d’effet.

Donc de toute évidence, je suis…Homo.

Bon, ça ne me gène pas d’être gay, mais ce qui m’embète, c’est de savoir sur qui j’ai rêvé ?

Je me souviens simplement que c’était un homme, jeune je pense, et qu’il avait les cheveux en bataille.

Bof, je ne vais pas réussir à savoir qui c’était avec ses maigres détails.

Zut, je vais être en retard pour la première fois en seize ans, si je me lève pas.>



Le professeur Rogue jeta un sort de propreté sur sa couche, et une fois propre et habillé, alla se restaurer à la grande salle, avant de commencer à donner ses cours de la journée à des cervelles d’oiseau.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loriane
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: (Severus/Harry) Sous les cerisiers blanc!   Dim 28 Aoû - 16:51

Chapitre4

« C’est de la torture, moi je dis : » fit Ron en traînant les pieds.
« Ca c’est sur, nous mettre deux heures d’Histoire de la Magie, suivie de deux heures avec l’Abominable Homme des Cachots, c’est un crime ! »dit Harry en descendant dans les cachots de Poudlard.
« Arrêtez, vous exagérez, avec Rogue, c’est pas si mal que ça : » déclara Hermione, qui se retrouva avec les deux regards noir de ses meilleurs amis.
« Mais oui, t’as raison, Hermione, c’est vachement bien les cours du Corbeau, hein Harry ? »
« C’est vrai qu’en nous persécutant, nous insultant et nous humiliant, on apprend beaucoup et on adore les potions, n’est-ce pas Hermione ? » dit ironiquement Harry.
« Bon, ça va ; j’ai rien dit : »fit une Hermione avec les jours rouges de honte.
En arrivant vers la salle de classe, il virent les élèves de leurs classe, ce qui les étonnèrent, car normalement, il étaient en retard, et les autres auraient du être en cours.
« Qu’est-ce qui se passe, les gars ? » demanda Ron en allant vers eux.
« Rogue n’est pas là ? »dit Neville
« A priori, il est en retard : » fit Deam.
« Ce serait bien la première fois de sa vie, que Rogue est en retard pour nous martyriser. » déclara Seamus en rigolant.
Malheureusement pour lui, après avoir terminé sa phrase, Rogue arriva à l’autre bout des cachots. Et vu qu’il n’avait pas l’air de bonne humeur, ce qui arrive très souvent soit-dit en passant, tous les étudiants arrêtèrent de rigoler et se tinrent à carreaux, sauf Neville qui étouffait car à la vue de sa plus grande peur, il avait arrêté de respirer.
Le professeur Rogue ouvrit sa salle et leurs ordonna de s’installer en silence. Et ne changeant pas leurs habitudes, le trio alla s’asseoir au fond de la classe.
« Je me demande pourquoi il était en retard ? » glissa Ron à l’oreille d’Harry. Mais Rogue l’avait entendu.
« Weasley, ça fera cinq point de moins pour Gryffondor » annonça t-il.
« Franchement, je m’en fiche pas mal. Après tout, Voldemort n’est plus de ce monde, alors,,, sa raison de retard ne doit pas être très importante » lui répondit Harry, quand le professeur leurs tourna le dos.
« Potter, ça fera 15 points en moins pour Gryffondor et vous serez collé ce soir, je vous attendrai donc dans les cachots à huit heures et demi précisément, c’est clair ?! » lui dit Rogue, en faisant apparaître le cours du jour sur le tableau d’un coup de baguette.
« Oui, professeur » rechigna Harry, n’étant vraiment pas ravi de devoir passer la soirée avec son professeur de potions.
« Bon, aujourd’hui, nous allons réaliser une potion de « Révélation des Cœurs », est-ce que quelqu’un connais les effets de cette potions ? » demanda Le Maître des Potions en regardant les élèves.
Pendant qu’Hermione levait le bras à s’en décrocher l’épaule pour espérer pouvoir répondre à la question du professeur, Harry se dit que c’était vraiment étrange que Le Corbac Graisseux leurs fasse faire cette potion. Car Le Survivant, savait, grâce au nom de cette potion, qu’elle avait un lien avec l’amour.
Une fois de plus, Rogue ignora la main levée d’Hermione et répondit lui-même à sa question.
« Sachez, vu que vous ne le savez pas, ne m’étonne pas, que cette potion sert à révéler, à la personne qui la boit, les gens qui sont amoureux d’elle, en faisant montré ces personnes entouré d’un halo doré, plus ou moins intense, en fonction des sentiments que ressent les personnes envers elle. Maintenant, ouvrez votre livre page 6 paragraphe 9, et commencez vos potions, qui seront notées à la fin de l’heure. »
Au bout d’une heure et demi de dur labeur, Harry termina sa potion. Il allait porter sa potion sur le bureau professoral, mais en passant à côté de Drago Malfoy, ce dernier lui fit un croche pied. Si bien qu’Harry s’étala de tout son long dans la salle de classe et brisa ce qu’il portait.
Il était sur le point de s’engueuler avec le blondinet, mais Rogue arriva et ne lui laissa pas le temps de parler.
« C’est pas vrai Potter, vous êtes vraiment un abruti pour ne pas savoir marcher correctement ! » éructa son professeur.
Harry était en train de se relever, alors que l’ancien mangemort continuait de crier.
« Regardez donc ce que vous avez fait, Potter, vous avez brisé votre potion. Il n’en reste pas assez pour que je puisse l’évaluer, mais suffisamment quand même pour la tester directement. Vous allez donc être obligé de la boire et de me dire ce que vous voyez, si vous ne voulez pas avoir un zéro à ce devoir, Mr Potter. » cracha Rogue en lui tendant le goulot de sa potion cassée, qui contenait encore un peu de mixture. Pour ne pas se faire coller ad vitam aeternam, Harry s’exécuta sans broncher. Il prit ce qui restait de la potion des mains de Rogue, et en se retournant vers la classe, la but.
Au bout de 10 secondes, sa vue commença à changer, et il remarqua que des auras dorés entourait plusieurs élèves de la classe, comme Rogue leurs avait dit.
« Alors, que voyez vous Potter ? »lui demanda le professeur Rogue qui se trouvait derrière lui.
« Heu… Je vois bien les auras dorées dont vous nous avez parlé. » dit Harry.
« C’est déjà ça, mais sur qui Potter ? »
« Je vous un halo plus lumineux sur Hermione que sur Ron ou les autres garçons de la classe, qui eux brillent moins. »
« Bien, vous pouvez retourner à votre place » dit Rogue sans lui dire sa note.
Harry retourna à sa place, et une fois assis, regarda devant lui. Et là, Le Héros du monde des sorciers resta bouche bée. Car devant ses yeux, il y avait son professeur mais ce dernier rayonnait comme un soleil. Il brillait dix fois plus qu’Hermione, et il ressemblait à un ange frappé de la lumière divine.
« Oh putain ! » murmura Harry, après avoir comprit ce que cela signifiait.

POV de Harry
<J’arrive pas à y croire ! Mon professeur de Potions, Rogue, Le Cafard des cachots de Poudlard est… est… j’arrive même pas à y penser… est… AMOUREUX DE MOI ! Ca c’est une nouvelle qui ferait la une de la Gazette des Sorciers pendant au moins deux semaines. Mais pourquoi est-il amoureux de moi ? Il me hait depuis 6 ans, qu’est-ce qu’il l’a fait devenir amoureux, comme il le dit si bien, de La Nouvelle Célébrité des Sorciers, c’est à dire moi ?
Remarque, je ne sais pas comment je dois le prendre. Avec tout ce qu’il m’a été révélé depuis mon arrivée à l’école, la prédiction de Trelauney et le fait que je suis gay je dois plutôt être flatté. Je vais en profité, après tout, c’est un homme, qui, je dois me l’avouer, est très sexy, je suis gay et surtout, je sais qu’il est amoureux de moi, donc que lui aussi est homo. J’adore quand il parle, c’est vrai qu’il a une voix magnifique, et tout à l’heure, en prenant la potion, j’ai effleuré ses doigts très fin, doux et délicat. Mais c’est exactement l’homme auquel j’ai rêvé cette nuit ! Ca alors, j’ai fantasmé sur Rogue, et justement, il m’aime. Je vais voir comment ça va se passer ce soir, lors de la colle. Après tout, comme il m’aime, il va, je pense, être plus sympa que d’habitude. Mince, le cour est terminé. Pour une fois, j’aurais bien voulu resté en cour de potion plus longtemps. Mais je vais le revoir ce soir, j’ai hâte d’y être. >

Harry sortit de cour en observant son fantasme, et lors du repas du soir, il n’arrêta pas de regarder à la table des professeurs pour voir Rogue et l’admirer.
--------------------------------------------------------------------------------------------------


Après une éprouvante journée à faire cour à des mollusques, le professeur Rogue alla dîner à la Grande Salle. Il marchait un peu plus vite que d’habitude, car il avait hâte d’essayer ce qu’il trouvait dans sa poche. Une fois installé, et après avoir discuté gentiment avec la prof de divination tout en l’envoyant paître doucement dans ses songes, Severus sortit l’objet de sa poche. Il savait qu’il n’avait pas le droit, que c’était stupide. De même, que de faire réaliser la potion dont il avait besoin par les élèves de septième année de Gryffon d’or était tout aussi idiot, mais ça lui donnait un prétexte auprès du vieux fou. Il regarda la petite fiole entre ses mains. Pour ne pas se tromper, il avait pris la potion du meilleur élève de la classe, c’est à dire Hermione Granger, même s’il ne l’avouera jamais. Il avait eu l’idée de faire cette potion, car il voulait savoir, par rapport à ce qui c’était passé avec le directeur et dans sa chambre -(Il avait prit note de ne plus jamais remettre les mots « directeur et « chambre » dans une seule phrase car ça lui donna une horrible pensée)- si malgré tout, une personne l’aimait. Il ouvrit la petite bouteille, et la but discrètement. Il attendit quelques secondes, puis il remarqua que la portion faisait effet. Il regarda les enseignant à la table des professeurs. Evidemment, Dumbledor rayonnait tel une étoile, mais cela n’étonna pas Servus qui savait qu’Albus aimait tout et n’importe quoi, en passant les bonbons aux citrons jusqu’aux émissions de télé-réalité des moldus. Ce qui l’effraya au plus haut point par contre, ce fut quand il vit la fille de Trelauney briller, comme une star sous un projecteur, en lui souriant à pleine dents.
Pour stopper cette vision d’horreur, Severus tourna la tête vers les tables d’élèves de l’école. En fixant la table des Serpentards, il s’aperçu que Drago Malfoy brillait doucement. Il en fut surpris, car vu que c’était en parti à cause de lui que son père était en prison à Askaban, il pensait que le blondinet le détestait. Mais après tout, c’est vrai qu’il avait plus joué un rôle de deuxième père auprès du gamin que de parrain. En regardant vers les Serdaigles, il vit que plusieurs filles brillaient, et il pensa qu’il aurait peut-être tenté sa chance avec l’une d’elle à la sortie de leurs études, s’il ne s’était pas découvert un penchant pour les hommes. En voyant celle des Poufsouffles, Severus sourit intérieurement. Il avait collé toute la classe des quatrièmes année avec Rusard, de ce soir jusqu’à la semaine prochaine, car ils avaient fait exploser plusieurs chaudrons durant le cour. Severus avait cru être entouré par toute une bande Neville, ce qui n’était pas peu dire. Severus entendit du bruit devant lui, et tourna donc la tête vers les Gryffondors. Mais quand il les observa, Le Maître des Potions de Poudlard manqua de mourir étouffé, à cause de son verre de vin qu’il avait bu de travers, mais surtout car il avait un truc incroyable devant les yeux. En effet, entre la Belette et le Sang de Bourbe, Le Sauveur du Monde alias Harry Potter, brillait de mille feux. Il ressemblait à un apollon de l’Empire Grec, entouré d’un halo de lumière.
« Oh bordel ! » chuchota Severus, en comprenant ce que cela signifiait.

POV de Severus
<C’est pas possible ! Le Balafré, Héros des Sorciers pré pubères, Potter, est…est…j’arrive même pas à y croire…est…AMOUREUX DE MOI ! C’est Rita Skeeter qui serait heureuse de cette nouvelle, elle ferait fortune avec un tel article dans la Gazette du Sorcier. Mais comment, et pourquoi est-il donc tombé amoureux de moi ? Il m’a détesté pendant 6 ans, comment est-il devenu amoureux de, comme je l’entends dire souvent dans les couloirs de l’école, Le Corbeau Graisseux des Cachots, c’est à dire moi ? Le problème, c’est que je n’ai aucune idée de comment je dois réagir face à cela. C’est vrai que j’ai découvert plusieurs choses depuis mon retour à Poudlard, entre ma discussion avec Dumbledor plus le fait que je soie homo, je devrais être contente en fin de compte. Finalement, je vais tenter ma chance. C’est un jeune homme, qui, comme le dit la gente féminine sorcière, est très mignon, et vu que je suis homo et que je sais qu’il m’aime, alors lui aussi doit être gay. J’aime beaucoup la façon qu’ont ses cheveux de se mettre, on a l’impression qu’il ne se coiffe jamais, et durant le cour de cet après-midi, il m’a regardé longtemps, c’était un peu bizarre, mais j’ai pu en profiter pour détailler ses deux yeux verts magnifiques, qui brillaient comme des émeraudes. Ca alors, c’est justement le jeune homme auquel j’ai rêvé cette nuit ! Comme je sais qu’il est amoureux de moi, je vais ce soir, pendant sa retenue, être un peu plus gentil avec lui pour voir s’il est vraiment sous mon charme. Encore heureux que je ne l’ai pas collé ce soir avec Rusard. Vivement ce soir, j’ai vraiment hâte d’être seul avec lui et de voir ce qu’il va se passer.>

Severus termina son repas, en regardant assez souvent à la table des Gryffondors pour observer Harry, tout en pensant à ce qu’il allait peut-être se passer cette nuit.

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Severus/Harry) Sous les cerisiers blanc!   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Severus/Harry) Sous les cerisiers blanc!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harry Potter - Ma vie - Harry/Severus - G
» Le petit Harry sous payé ?
» Voyage à Oliville: Hanami, le repas sous les cerisiers ! [Terminé]
» Une punition pour l'affreux Severus
» la tragique histoire de severus rogue et harry potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanfictions Yaoi! :: Harry Potter-
Sauter vers: